Google+

— Bière à la main

Comment soutirer sa bière facilement ?

soutirage

lego aspire 2Après la fermentation primaire d’une bière, avant un éventuel houblonnage à cru, avant la garde à froid ou même pour préparer la mise en bouteille, il est souvent nécessaire de transvaser notre bière d’un récipient à un autre, en éliminant le dépôt se trouvant au fond et en évitant au maximum l’oxydation de la bière.

Après avoir utilisé plusieurs méthodes, nous pouvons vous livrer le secret de celle qui nous paraît la plus aboutie. Une fois de plus, le matériel utilisé vient soit de notre fournisseur de matériel de brassage amateur préféré, ou de magasin de bricolage.

Photo 1

Il est d’abord primordial de bien désinfecter le matériel utilisé pour ne pas contaminer notre bière, à savoir :

  • un seau avec robinet et couvercle,
  • un tuyau de 2 mètres de long et de 10mm de diamètre interne,
  • un deuxième tuyau de 30 cm de long environ.

Dans notre cas, la désinfection a été effectué à l’eau bouillante et au chimipro Oxi.

Photo 2

Toutes les parois internes du seau doivent être désinfectées, c’est pourquoi il faut le placer sur le côté, puis le faire rouler pour que toute les surfaces soient bien propres. Notez que le couvercle du seau doit être percé d’un trou d’environ 11 à 12 mm de diamètre en son centre.

Photo 3

Il suffit ensuite de vider le seau de son mélange d’eau et de chimipro, puis de le laisser s’égoutter quelques minutes. Surtout ne le rincez pas !

Photo 4

Il reste les raccordements à faire. Le petit tuyau doit être inséré dans le trou du couvercle, tandis que le grand doit être branché sur le robinet (qui doit être ouvert) à une extrémité, l’autre devant baigné dans la bière à soutirer. Le contenant plein doit être placé en hauteur (table, plan de travail…) et le contenant récepteur placé au sol.

Le soutirage peut commencer, en aspirant fortement avec sa bouche au niveau du petit tuyau raccordé au couvercle. La bière transite d’un récipient à l’autre en utilisant le principe du siphonnage, mais sans toutefois que la bière ne risque d’entrer en contact avec la salive pleine de germes du brasseur ! Pendant le soutirage il faut veiller à ce que l’extrémité du long tuyau reste bien immergé dans la bière, mais sans aspirer le dépôt. Si cette extrémité venait à sortir de la bière, le siphonnage s’interromperait, mais il est possible de le réamorcer en aspirant à nouveau l’air du contenant bas à l’aide du petit tuyau.

Photo 6

Comme vous pouvez le constater, avec cette méthode, il est assez facile d’aspirer la bière sans sa lie, et de façon plus précise qu’avec un robinet.

2 comments
  1. Tom says: 11 novembre 201419 h 05 min

    Hey ça tue cette astuce !

  2. Zlatansheim says: 23 novembre 201411 h 00 min

    Excellent, il fallait y penser !

Submit comment