Google+

— Bière à la main

Condamné depuis trop longtemps à boire de la bière de qualité médiocre sous couvert de biture, il est grand temps de se révolter contre le malboire et de prendre les armes du brassage amateur. Ce blog ne cesse de vous inviter à rejoindre ce maquis du Do It Yourself. Ceci est son manifeste.

Vous vous souvenez de votre première bière ?

Vous étiez pré-ado, c’était une bière industrielle et vous l’avez trouvé immonde, n’est ce pas ? Mais malgré un dégout certain,vous étiez tout de même content de la boire cette drôle de boisson jaune. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison qu’il y a de l’alcool dedans. Véritable baptême, cette première bière s’est retrouvée dans tant de soirées, terrasses de café et autres pots entre amis. Avec à chaque fois ce même goût douteux pour ne pas dire inexistant. Et à la clé, un objectif récurrent : l’ivresse…

N’y avait-il pas meilleure façon de faire ?
Alors que tant d’énergies sont aujourd’hui déployées dans la lutte contre la malbouffe, ne serait-il pas temps de s’attaquer au malboire ?

Pendant trop longtemps nos gosiers ont été abreuvés d’un liquide jaunâtre alcoolisé et pétillant que nous ne voulons plus appeler bière. Nos estomacs ont été martyrisés à outrance par notre consommation impropre de ces boissons de mauvaise qualité.

Critiquer et médire ne suffisent plus, l’heure est venue de prendre le problème à bras le corps.

Brassons notre propre bière !!

Nous ne sous-entendons pas que toutes les brasseries sont à jeter avec l’eau du bain. Il existe des bières industrielles ou artisanales de qualité qui nous offrent une diversité de goût et saveur admirable. Nous pensons simplement que tout comme la meilleure soupe est celle de maman, la meilleure bière devrait être celle de papa. Et comme nos pères ne font pas de bière, à nous de nous atteler à la tâche.

Faire sa bière ça paraît être un défi insurmontable, pourtant ce n’est pas si compliqué. Trouvez un peu de matériel, un peu d’espace et beaucoup d’huile de coude et c’est largement à votre portée. Pas besoin d’être nombreux non plus, trouver un ou deux compagnons de brassage ça sera moins dangereux lorsqu’il faudra porter quelque chose de lourd, une marmite de 20l de liquide bouillant par exemple. Mais au-delà des questions de sécurité, regroupez-vous car le brassage est, doit être et doit rester une activité C.O.N.V.I.V.I.A.L.E. Car finalement, vous vous rendrez vite compte qu’il est tout aussi jovial de brasser sa bière que de la boire. Si tant est qu’on ne renverse pas ce fameux liquide bouillant sur l’un de ses convives. Soulevez à plusieurs on vous dit !!

N’ayez pas peur de l’échec, quoi qu’on en dise, une bière brassée par ses soins aura toujours bon goût. Elle emplit le cœur autant que l’estomac. On l’apprécie bien plus que n’importe quelle bière achetée dans le commerce et la partager avec ses proches est un fabuleux moment où l’ivresse se mêle à un délicieux sentiment de fierté.
Si en plus vous réussissez à produire une bonne bière, ce plaisir est décuplé.

La lutte contre le malboire ne peut trouver meilleur étendard que le brassage amateur. Il est temps de changer vos habitudes. Le seul risque auquel vous vous confrontez est de ne plus réussir à consommer de bière industrielle. Là encore, il est temps de changer vos habitudes. Demandez à vos tenanciers préférés de faire l’effort de se fournir en bière de qualité. S’ils sont capables de trouver du bon vin, ils peuvent tout à fait acheter de bonnes bières.

Cela ne tient qu’à ça, il est temps de changer vos habitudes, ensemble nous pouvons changer le monde (de la bière) !

5 comments
  1. Natacha says: 25 juin 20116 h 36 min

    Excellent !

    Je mets un lien vers votre blog.
    Cordialement.

  2. Antoine says: 25 juin 201118 h 45 min

    Merci Natacha !
    Nous sommes au tout début de l’aventure de ce blog. Keep in touch ;)

  3. Claire says: 4 juillet 20118 h 41 min

    Si je vous mets en lien sur mon blog vous me garderez bien une bouteille de côté les mecs? Super idée ce site:)

    • Antoine says: 5 juillet 20116 h 59 min

      Roh, mais même tu sais bien que tu fais partie des happy fews avec qui nous prendrons toujours plaisir à partager une bouteille :p

  4. Marie says: 18 octobre 201322 h 12 min

    C’est certain, on n’est jamais si bien servi que par soi-même. Et ça doit être passionnant de faire des recherches de nouveaux goûts.

Submit comment