Google+

— Bière à la main

4 Remplir les bouteilles 5

lego-bottleBrasser sa bière de cocotte, c’est bien. La mettre en bouteille, c’est mieux. Et c’est surtout indispensable pour pouvoir la déguster ! Mais pour être sûr d’obtenir un bon breuvage et passer au travers des derniers risques d’infection, mieux vaut suivre un protocole précis. Voici, étape par étape, notre technique !

Quelques semaines après son brassage, après une dizaine de jours de fermentation, un éventuelle houblonnage à cru et au moins une petite semaine de garde à froid, votre bière est prête pour une mise en bouteille, dernière manœuvre du brasseur avant la dégustation tant attendue !

Etape 1­ : La désinfection des bouteilles

Comme toujours depuis la fin de la cuisson du moût, il convient d’éviter au maximum deux phénomènes qui pourraient altérer la qualité de notre bière : l’oxydation (qui entraînerait de l’acidité, généralement non souhaitable) et la  contamination (par des levures ou bactéries autres que celles que nous avons choisi et qui donneraient des faux goûts). Pour cela, il convient de respecter quelques règle d’hygiène assez stricte, notamment en ce qui concerne les bouteilles. La méthode que nous allons vous présenter n’est pas, de loin, la seule valable, mais elle a le mérite d’être simple, efficace et surtout de ne pas nécessiter de matériel ou de produit spécialisé.

Matériel :

  • Une cocotte minute d’au moins 8 litres de contenance
  • Une quinzaine de bouteilles de bière vide nettoyé et rincé équipé de bouchons mécanique (ATTENTION, seules les bouteilles de bières, de cidre, voir de vin mousseux peuvent être utilisées pour contenir de la bière. Les autres n’ont pas un verre assez épais pour résister à la pression du CO2 dissout dans la bière)
  • Un gant anti­chaleur
Lire la suite

5 Cuisson 7

lego-cocotteBrasser sa bière soi-même, on vous l’a déjà dit, c’est économique ! Mais ça nécessite tout de même un petite mise de départ pour investir dans du matériel adapté. Pour se lancer sans se ruiner, nous avons mis au point une technique inédite : la « Bière de cocotte ». Avec elle, seuls quelques ustensiles de cuisine basiques et quelques euros dépensés dans un magasins de bricolage vous permettent de brasser plusieurs litres de bière ! Tutoriel.

Ayant pris conscience, après quelques démonstrations, que le brassage d’une bière « tout grain », de part sa complexité ou son investissement matériel pouvait facilement effrayer les futurs brasseurs amateurs qui sommeillent en chaque amateur de bière, nous nous sommes mis à imaginer et mettre au point notre méthode dite « bière de cocotte ». La véritable innovation n’a pas tellement été d’utiliser une cocotte minute comme cuve de brassage/cuisson, mais plutôt de se passer de tout matériel spécialisé pour se contenter d’ustensiles que l’on trouve dans presque toutes les cuisines. Une bonne image valant mieux que de longs discours nous vous invitons à découvrir cette méthode avec ce « pas à pas » largement illustré. Pour chaque étape ce sont les légendes des photos qui vous permettront de réaliser le brassage chez vous sans commettre d’erreur. Le paragraphe d’introduction au début de chaque étape permet lui de comprendre ce qui va se passer dans votre cocotte et pourquoi nous procédons ainsi.

Etape 1-L’empâtage :

L’empâtage consiste tout simplement à mélanger de façon homogène le malt (céréale, généralement de l’orge, préparée pour le brassage dans une malterie) dans de l’eau à une température qui permettra la saccharification (transformation de l’amidon du malt en sucre sous l’action d’enzymes créée lors du maltage du grain). A l’issue de l’empâtage, le mélange d’eau et de malt devra être à une température comprise entre 62 et 72° celsius pour permettre la saccharification. Les proportions utilisées ici entre de l’eau tiède (38°c) de l’eau bouillante (100°c) et le malt (1,5 kg) permettent d’obtenir un mélange à 68° celsius :

Lire la suite

IMG_9292

lego-fermenteurAcheter du matériel de brassage amateur c’est bien, mais quand on peut se faire du bon matos par le réemploi de déchet, c’est encore mieux ! Voici devant vos yeux ébahis une solution pour réaliser un fermenteur de 5 litres à partir d’un emballage de fromage blanc.

Quand on parle de fermenteur en brassage amateur on pense générale à un seau en plastique de 30 litres avec robinet, couvercle et barboteur. Ce type de fermenteur, très populaire auprès des brasseurs amateurs reste abordable, pratique et idéal pour réaliser un volume de 20-25 litres de bières. Mais le débutant soucieux de ne pas se lancer immédiatement dans de grands investissements voudra peut-être commencer sur un volume plus petit, compatible avec le volume de moût réalisable dans une simple cocotte minute. Le brassam aguerrit y trouvera lui une solution économe pour faire ses brassins tests.

Lire la suite

pbw-bandeau-2

balm-lego-pbwLancée en 2014, la Paris Beer Week est le premier festival d’Île de France entièrement dédié à la bière artisanale. Pendant 10 jours, la Paris Beer Week met sous les projecteurs la scène brassicole française et internationale à travers une centaine d’événements organisés par les brasseries, les caves à bières, les bars, les distributeurs et les associations qui donnent vie à cette exaltante communauté. Nous ne pouvions évidemment pas manquer ce festival qui nous tient à cœur, passage en revue des quelques évènements que nous co-organisons pour la Paris Beer Week !

Le vendredi 29 mai : les BALM enfilent les palmes au Supercoin

Comment brasser sa bière sans se ruiner en matériel ? Cette question que nous nous sommes maintes fois posée nous a amené à mettre au point la désormais célèbre BIÈRE DE COCOTTE (technique non brevetée mais approuvée). En la suivant, une cocotte minute, une bonne vieille passoire et une couverture ou un duvet suffisent à brasser sa propre bière. Ne manquent que les ingrédients et la recette. C’est justement eux que nous vous proposons de venir récupérer au SUPERCOIN au cours d’une kermesse spéciale. Le concept : jouez à chaque stand (pêche au canards, tir au canards, fist au canard), récupérez-y les ingrédients essentiels à la préparation de votre bière maison (houblons, malts et levures) et repartez avec votre kit de brassage 5 litres.

Prix du kit

pas cher mais pas gratuit :D

Lieu

le Supercoin, 3 Rue Baudelique, 75018 Paris
Métro : Simplon (ligne 4), Jules Joffrin ou Marcadet-Poissoniers (ligne 12)
http://supercoin.net/

Quand ?

Le vendredi 29 mai à partir de 17h

 

Dimanche 31 mai : le Beer and Bike Day

Pour clôturer la Paris Beer Week, on vous propose de venir chiller au soleil une bière à la main ! Un parcours à vélo sera organisé pour aller chercher du malt et du houblon dans quelques unes des brasseries de la capitale. Nous vous attendrons de notre côté à la caserne de Reuilly pour un brassage événement avec ces mêmes ingrédients. Le petit plus : des concerts, des barbecues, des projections, du custom bike et bien-sûr beaucoup de bières, provenant toutes de brasseries artisanales et locales !

Lieu

Caserne de Reuilly – Jardin d’Alice, 20 rue de reuilly, 75012 Paris
Métro : Faidherbe-Chaligny (ligne 8) ou Reuilly Diderot (lignes 1 et 8)

Sur Facebook : https://www.facebook.com/events/1558942131035342/

 Et pour ne manquer aucun des événements de la Paris Beer Week : http://laparisbeerweek.com/

Lire la suite

hp houblon durci

lego soldatEn ce qui ce concerne la bière, il n’est pas de bonne collaboration sans belles rencontres, éclats de rire, brew la lose et dégustation finale ! En attendant de déguster l’opération durci le 22 mars à la fine mousse, nous ne résistons une fois de plus pas à l’envie de vous narrer l’histoire de ce brassage d’anthologie chez et avec Tri Martolod.

Nouvelle colab’, nouveau roman photo ! Cette fois-ci, nous nous sommes rendus chez nos amis brasseurs bretons de Tri Martolod pour produire à plein de mains une bière inédite : « L’opération houblon durci ». L’objectif : lancer une frappe chirurgicale contre les multinationales qui colonisent depuis trop longtemps le marché de la bière. Et autant vous dire que pour le coup, on a complètement changé d’échelle. Ce brassin est celui de tous les superlatifs pour nous, humbles petits brassam : le plus gros matos jamais utilisé, la plus grosse quantité de bière jamais produite mais surtout, avouons-le tout de go, le plus gros BREW LA LOSE jamais essuyé ! Mais comme en la matière quelques images valent bien mieux qu’un long discours, on vous laisse découvrir tranquillement le roman photo de nos aventures brassicoles armoriques. Hip !

Page_01

Lire la suite