Google+

— Bière à la main

Brassage DIY : fabriquer votre fermenteur vous-même

IMG_9292

lego-fermenteurAcheter du matériel de brassage amateur c’est bien, mais quand on peut se faire du bon matos par le réemploi de déchet, c’est encore mieux ! Voici devant vos yeux ébahis une solution pour réaliser un fermenteur de 5 litres à partir d’un emballage de fromage blanc.

Quand on parle de fermenteur en brassage amateur on pense générale à un seau en plastique de 30 litres avec robinet, couvercle et barboteur. Ce type de fermenteur, très populaire auprès des brasseurs amateurs reste abordable, pratique et idéal pour réaliser un volume de 20-25 litres de bières. Mais le débutant soucieux de ne pas se lancer immédiatement dans de grands investissements voudra peut-être commencer sur un volume plus petit, compatible avec le volume de moût réalisable dans une simple cocotte minute. Le brassam aguerrit y trouvera lui une solution économe pour faire ses brassins tests.

IMG_9280
L’élément principale est bien entendu un seau de fromage blanc de 5 litres que l’on peut récupérer dans les restaurants ou les cantines (ça marche aussi avec les seaux pour la moutarde, mayonnaise et autre sauce salade, mais ils sont beiges). Ces seaux en plastique alimentaire sont fournis avec leur couvercle étanche et sont pourvus, à l’intérieur, de graduations en relief tout les litres. Il vous faudra aussi un mètre de tuyau en plastique souple transparent que l’on trouve généralement au rayon jardinage des magasins de bricolage. Un forêt (ou une mèche à bois) d’un diamètre légèrement inférieur au diamètre extérieur de votre tuyau est également nécessaire, ainsi qu’une perceuse et une paire de ciseaux.

IMG_9281
Pour commencer, il faut percer 2 trous dans le couvercle du seau. Le premier vers le centre, et le deuxième légèrement sur le côté. Bien que leur position exacte n’a pas d’importance, veillez tout de même, pour des raisons de commodité et de solidité à les écarter suffisamment.

IMG_9292
Pour continuer, insérer chaque extrémité du tuyau souple dans chacun des trous. La souplesse du tuyau et la petitesse des trous sont les garants de la bonne étanchéité du raccord. Avec les ciseaux, couper le tuyau en deux à environ 5 cm du trou situé le plus vers le bord.

IMG_9302
En insérant la tige du forêt (ou tout autre bouchon) dans le tuyau court et en plongeant l’extrémité libre du long tuyau dans une coupelle remplie d’eau vous obtenez un fermenteur étanche et muni de son barboteur.

Bien sûr, nous vous rappelons qu’un fermenteur doit toujours être correctement désinfecté avant
utilisation.

Petit fermenteur 5
Mais à quoi peut bien servir le deuxième trou, avec son bout de tuyau bouché vous demandez vous ? La réponse bientôt, mais pour commencer, désinfectez l’ensemble et enfoncez le long tuyau dans le trou centrale d’environ 20 cm (c’est à dire la hauteur du seau, et pas autre chose bande de petits pervers ! ). Le fermenteur à gauche contient une bière brassée en cocotte minute venant de terminer sa fermentation primaire (ben oui, c’est pas cher, alors on en fait plein ! )

Petit fermenteur 6
La réponse était bien évidemment : « Au soutirage par dépression poumonnesque ! »
Cette méthode que nous utilisons pour nos fermenteurs de 30 litres fonctionne aussi pour ceux de 5 litres. A la différence qu’ici nous n’avons pas de robinet à disposition. Pour mémoire, l’intérêt de cette méthode est de pouvoir transférer la bière d’un récipient à un autre, sans oxydation, sans contamination (ne siphonnez pas votre bière directement à la bouche ! ).

Petit fermenteur 7
De plus cette méthode permet de soutirer de façon précise votre bière et d’éliminer les dépôts de levure et/ou de houblon. Plus le diamètre de votre tuyau sera petit plus le soutirage sera précis, mais plus long sera le soutirage, puisque le débit sera moindre. C’est une question de choix !

Petit fermenteur 8
Une fois le soutirage terminé, le petit morceau de tuyau est enlevé, et l’extrémité libre est inséré dans le deuxième trou. Ainsi le fermenteur est étanche et peut aller au frigo pour une bonne semaine de garde à froid avant la mise en bouteille. Le dépôt de levure peut lui, être jeté (non ne le réutilisez pas, ou du moins pas telle quel, pour faire fermenter votre prochain brassin. Je vous promet que c’est une mauvaise idée ! ).

Si ça vous a plu, sachez qu’on vous racontera très bientôt comment mettre en bouteille une bière depuis l’un de ces fermenteur (l’opération est possible avec un entonnoir, mais nous sommes plus perfectionnistes que ça ! ).

 

1 comment
  1. Le Supercoin | Adopte un kit says: 3 juin 201512 h 00 min

    […] les gars de Bière A La Main. Il coûte rien ou presque (6€). Il te donnera de grands moments de satisfaction, de la chaleur (oui oui cocotte) et de l’ivresse (4, voire 5 litres !). Il t’attend […]

Submit comment